Les marques d’auto françaises toujours à l’honneur

le 20/06/2019
Divers
20/06/2019 / 2 Comments / 1150 / Divers

Les Français sont de grands amoureux d’automobile. Après l’alimentation et le logement, l’automobile représente la troisième dépense la plus importante dans les ménages. Pour couronner le tout, l’Hexagone accueille chaque année la plus ancienne course d’endurance automobile au monde, les 24h du Mans. À cette compétition légendaire, répondaient autrefois des centaines de marques de voitures françaises, prêtes à décrocher le trophée.

Mais aujourd’hui, on peut résumer l’industrie de l’automobile française à 3 grandes marques, qui ont traversé les décennies grâce à leur savoir-faire. Ce nombre est-il suffisant pour faire face à la concurrence mondiale actuelle ? C’est ce que nous tenterons de découvrir.

<–more–>

Comment se porte le marché de l’automobile en France ?

L’Association des Constructeurs européens d’Automobiles (l’ACEA) publie régulièrement des rapports sur les ventes de voitures en Europe, ce qui permet de se faire une idée de la situation de toutes les marques sur le marché. Dans un rapport paru en 2019 sur l’état du secteur automobile, on peut ainsi remarquer que l’industrie automobile française enregistre un repli important des achats, ce qui n’empêche pas le maintien de certaines marques françaises dans le top 10 des meilleures ventes.

Une demande globalement à la baisse

Si l’on adopte une vue d’ensemble sur la situation, le marché de l’automobile français a connu de belles années marquées par des hausses conséquentes au niveau des ventes de voitures. S’il est vrai qu’il a semblé connaître un certain recul récemment, s’inscrivant dans la même tendance que l’ensemble du secteur, il s’est tout de même vite rattrapé.

1,45 million de voitures françaises ont étés vendues en Europe pendant le premier semestre 2019, ce qui représentait environ 110 000 ventes de moins par rapport à l’année précédente. Pour l’ensemble du marché, l’ACEA a recensé près de 8,18 millions de nouvelles immatriculations sur la même période, soit 260 000 de moins que l’année précédente.

Cela dit, il y a peut-être une explication logique à cette baisse. De plus en plus de personnes accordent la priorité aux achats de voitures entre particuliers. Des plateformes telles que portail-cartegrise.fr se développent, et permettent d’effectuer alors en toute facilité les opérations liées à la déclaration de cession et à l’obtention d’une nouvelle carte grise.

Un bilan sauvé par le mois de décembre

Si les premiers mois de l’année 2019 pouvaient laisser craindre un bilan peu reluisant pour l’industrie française de l’automobile, la fin de l’année a quelque peu sauvé les meubles, pour le marché en général, mais surtout pour les griffes françaises. Ainsi, le mois de décembre s’est fait remarquer grâce à environ 2 millions de nouvelles immatriculations, dont près de 800 000 véhicules français, rien que ça !

Si l’on accentue l’analyse sur le type d’énergie utilisé, la part de marché des voitures Diesel a continué de chuter face à l’essence, majoritaire, et aux hybrides, qui grignotent des parts de marché.

Un engouement pour l’électrique

La surprise vient toutefois du 100 % électrique qui a décollé avec un chiffre avoisinant les 45 000 nouvelles immatriculations. Leaders sur les livraisons, Renault et Peugeot permettent d’établir un chiffre record d’environ 25 000 livraisons sur la fin 2019. Les chiffres de l’année 2020 pourraient donc réserver des surprises sur tous les plans.

Quelles parts de marché détiennent les marques françaises à l’international ?

Le secteur automobile européen reste très concurrentiel. La bonne santé des marques allemandes et italiennes garde les marques asiatiques à distance sur le Vieux Continent, sans pour autant empêcher les marques françaises de rayonner.

Peugeot garde ainsi confortablement sa place de première voiture préférée des particuliers en Europe avec près de 898 000 voitures vendues. Toutefois, au niveau global, Renault lui rafle la mise avec un nombre de ventes qui dépasse les 982 000 véhicules au cours de l’année précédente. La marque au lion demeure toutefois confiante pour l’année 2020 ; ses nouveaux modèles hybrides devraient lui permettre d’enregistrer une hausse. Ensuite, toujours côté français, vient Citroën avec ses 575 000 ventes effectuées en 2019, un succès qui est notamment dû à l’arrivée de ses SUV C3 et C5 Aircross.

Le bilan des 3 grandes marques, en plus de quelques autres qui méritent une mention honorable (Volvo), permet d’amener la part de marché des marques françaises à plus de 56 % des ventes mondiales. Ces statistiques sont bien plus intéressantes que les précédentes (49 % en 2018).

Comment les marques françaises arrivent-elles à maintenir un tel niveau commercial ?

Les voitures françaises ont su garder un charme authentique et une qualité de fabrication qui n’ont rien à envier aux grands noms du marché international. Elles y parviennent grâce à des alliances et des stratégies de vente imbattables.

Renault : un géant français, le meilleur au niveau mondial

La marque au losange est la marque préférée des Français de façon globale. Il faut tout de même savoir que ce géant appartient à un groupe international dont il est la figure de proue. Avec les asiatiques Nissan et Mitsubishi rachetés quelques années auparavant, le groupe est le plus grand vendeur de voitures au monde devant l’alliance Toyota-Volkswagen.

Ce n’est pas tout, puisque le conglomérat a aussi acquis en 1999 la marque roumaine Dacia, qui est très appréciée pour ses petits prix. En 2017, la marque Lada a aussi rejoint le groupe, pour lui permettre de percer le marché russe. Aujourd’hui, les voitures de la marque française se retrouvent jusqu’en Amérique du Sud où le logo losange remplace les signatures locales.

Peugeot-Citroën : une alliance qui surclasse le marché

Même si vous prenez ces deux géants séparément, ils resteraient quand même dans ce classement des meilleures marques de voitures françaises.

Peugeot appartient dans les faits au même groupe de constructeurs (PSA) que Citroën. Cette dernière a rejoint le groupe en 1976 pour accroître ses parts de marchés. Un pari réussi, puisque Citroën est aujourd’hui l’une des marques françaises les plus plébiscitées.

Peugeot, de son côté, surfe sur la récente vague d’hybrides électriques, ce qui lui permet de faire briller son lion argenté qui n’a clairement rien à envier aux autres marques niveau palmarès.

En termes de ventes, le groupe PSA a de quoi faire mal à son concurrent national, mais prises séparément, les marques qui forment l’alliance se contentent de garder les places de 2e et 3e en termes de parts de marché et de popularité.

La quatrième qui mérite une mention est Opel. La marque allemande, rachetée par le groupe PSA, opère sous la juridiction française et obtient des résultats très satisfaisants.

Somme toute, la France occupe une place de choix dans l’industrie automobile mondiale. Ses marques sortent chaque année des modèles de qualité qui savent comment conserver leur public. Le marché français des voitures se porte donc très bien, avec une représentation internationale à faire pâlir ses voisins européens.

Facebook It
Tweet It
Pinterest It
Google Plus It

Leave your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEED A HAND TO FIND YOUR CAR?

Contact Us
Get A Quote